Une brochure à distribuer aux personnes blessé-es et leurs proches

Une lycéenne en BTS au lycée Gustave Eiffel de Cachan a été touchée à l’œil jeudi 23 novembre 2017, à l’occasion d’une intervention de police contre la mobilisation lycéenne contre l’esclavage en Lybie. Les médecins de l’hôpital Cochin n’ont pas pu sauver son œil. Face à la version policière évoquant une pierre (version habituelle de la police lorsqu’une personne est blessée), il va falloir démontrer qu’il s’agit bien d’un tir de Flashball ou de LBD40…

Une semaine après l’intervention de police qui a arraché un oeil à une élève de BTS, des membres de l’Assemblée des blessés étaient devant le lycée Gustave Eiffel de Cachan le 1er décembre 2017 peu avant 8 heures pour distribuer une brochure de soutien aux personnes blessées par la police.

La brochure à télécharger et imprimer

Il leur a fallu jouer au chat et à la souris avec toute une unité de police (en civil et en uniforme) qui, avec la collaboration de la direction de l’établissement, veillait à ce qu’aucune idée politique ne s’exprime. Des élèves ont été contrôlés sous les yeux de la direction par des flics aux mines patibulaires. La Biélorussie à Cachan… Toute nos pensées pour l’élève blessée et ses proches !

Le 7 décembre, retour devant le lycée Gustave Eiffel de Cachan ce midi. Plus de 250 brochures de soutien aux personnes blessées par la police (Désarmons-les / Assemblée des blessé-es) ont été distribuées aux élèves et à certains personnels. Pas plus de nouvelles à ce jour de l’élève de BTS blessée à l’œil par un tir de LBD le 23 novembre dernier…

NUMERO DE DESARMONS-LES : 07.58.67.20.60