Cartographies et recensement des violences policières au cours de la Loi Travail

Un Lyonnais a recensé quelques unes des violences policières photographiées, filmées, les plus marquantes depuis le début du mouvement contre la Loi Travail : contrairement à ce que peuvent en dire les gouvernants ou les syndicats de policiers, un phénomène loin d’être rare.

 

Elle est consultable sur le site http://noblog.fr/violences-policieres.html


 

Quelques liens également sur d’autres violences, à étoffer.

A lire sur REBELLYON.INFO

Violences policières

Mise à jour du 26 avril, 17 h

 

Paris : violences gratuites contre les intermittent·es
Youtube – 26 avril
Alors que les intermittent·es occupent le théâtre de l’Odéon, des personnes venues de la Nuit Debout à République les rejoignent pour une AG. Les CRS s’en donnent à cœur joie, au moins un blessé.

Loi Travail : douze plaintes contre des violences policières à Rennes
20 Minutes – 24 avril
Parmi les blessures relevées, des hématomes, des plaies, des blessures liées à l’usage de lanceurs de balle en caoutchouc, une clavicule cassée, un bras cassé.

Lille : intrusion de la police dans le local de la CNT
CNT-f.org – 20 avril

Saccager un local syndical, c’est comme monter à l’assaut d’une Bourse du Travail. Un local syndical est un outil de défense pour les travailleurs/euses, un lieu d’accueil dans lequel les militant-e-s et les personnes qui nous sollicitent doivent pouvoir se retrouver en toute sérénité.

Le collectif « Stop aux violences policières » lance un appel a témoins
Indymedia Nantes – 23 avril

Nous invitons donc toute personne victime, témoin ou détentrice d’images ou vidéos montrant un usage anormal et/ou disproportionné de la force par les policiers, à nous les communiquer. Ces vidéos seront floutées afin de garantir l’anonymat des autres manifestants

Paris : l’IGPN tente de décourager une jeune femme blessée au visage par flashball
Les Jours – 22 avril
Récit d’une tentative de porter plainte après une grave blessure le 9 avril, qui lui vaudra 4 jours d’ITT. Témoignage également d’un participant à l’équipe médicale parisienne sur l’emploi massif de grenades de désencerclement. Photo ci-dessous du 14 avril de Yann Lévy.

JPEG - 89.2 ko

Strasbourg : l’armée au secours de la police contre les manifestants
La Feuille de Chou – 22 avril
Le 9 avril, place Kléber, à Strasbourg, la manifestation était terminée depuis un bon moment. Mais les policiers se sont déchaînés contre les gens. Et six militaires de l’opération Sentinelle sont venus à leur rescousse, armés de leur Famas !

Rennes : 145 blessé·es dont 30 graves en 2 manifs contre la loi Travail
Rennes info – 22 avril
L’équipe médicale, formée spontanément suites aux violences des forces préfectorales lors des premières manifestations, a constaté un minimum de 145 blessé-e-s dont 30 graves (sur les manifestations des 31 mars et 9 avril 2016).

Une tête de mort affichée sur la matraque d’un flic à Paris
Huffington Post – 19 avril

Son credo : la vengeance et la justice personnelle. Le Punisher prône des solutions radicales et préfère exécuter les malfrats qui auraient échappé à la police ou à la justice faute de preuves suffisantes ou grâce à des vices de procédure.

Violences policières : des témoignages accablants, les autorités tempèrent
Médiapart – 21 avril
Quelques témoignages, mais également reprise du chiffre sujet à caution du ministère de l’Intérieur de 200 blessé·es dans les rangs de la police. On y apprend le nombre de saisines de l’IGPN (pour laquelle y’a rien d’exceptionnel) depuis le début du mouvement social : une douzaine.

Exemples de violences policières en manifestation
Taranis News – 21 avril
A noter à 1’10″ l’usage totalement interdit des lanceurs de grenades Cougar en tir tendu ou le lancer de grenades de désencerclement pour briser à distance des lignes de manifestant·es. Photo ci-dessous prise à Rennes le 9 avril. Des tirs similaires ont été rapportés dans d’autres villes, notamment à Lyon où ils ont été assumés par la préfecture.

PNG - 1 Mo

Le CRS a-t-il eu la main lourde ?
Le Phare dunkerquois – 18 avril
7 jours d’ITT et une plaie de 5 centimètres au crâne pour un manifestant qui a traîné un peu trop à discuter avec ses amis après la manif du 31 mars à Lille.

JPEG - 27.4 ko

Violences sur mineurs : des témoignages accablent un groupe de policiers parisiens

Paris, ordre pour les CRS : « Instruction violence maximum »
L’Obs – 15 avril

sur l’extrait suivant, on entendrait distinctement, selon Rémy Buisine, un policier prononcer la phrase “Instruction : violence maximum !” au début d’une charge.

L’étudiante frappée par un CRS témoigne
BuzzFeed – 15 avril
Le cliché d’une jeune femme frappée par un CRS lors des manifestations jeudi 9 avril à Paris contre la loi Travail suscite de nombreuses réactions. Tamara annonce vouloir porter plainte.

Paris : blessé par tonfa dans une nasse policière
Twitter – 14 avril

Mise à jour du 15 avril

Paris, un CRS donne un coup de pied à une jeune femme
Vidéo BFM sur Twitter, 14 avril.
Alors que des manifestant·es sont nassé·es, un CRS suréquipé se défoule gratuitement.

Manifestations à Rennes : 111 jours d’ITT pour Jean-Louis et Laura
Ouest-France, 14 avril.

Jean-Louis Dutertre, 27 ans, et Laura Brichon, 18 ans, ont tous les deux leur certificat médical en main. L’un, le bras en écharpe, a 90 jours d’interruption temporaire de travail (ITT) [après la manif du 9 avril]. Sa compagne 21 jours.

JPEG - 48.1 ko

Valls à Vaulx : blocage du périph’, gazage monstre et violences policières
Rebellyon, le 13 avril
Au moins deux blessés hospitalisés aux urgences après un matraquage sévère lors de l’occupation du périph’. Des voltigeurs ont également été photographiés.

PNG - 169.8 ko

A Rennes, un syndicat incite les manifestants à venir casqués
20 minutes, le 13 avril 2016
Après les violences policières systématiques, SUD-PTT invite les gens à se casquer. Témoignage vidéo d’une personne matraquée.

Paris : compte-rendu médics sur la manifestation du 9 avril
Paris-luttes.info, 12 avril
Un bilan terrible de l’équipe de 12 manifestant·es chargé·es des premiers soins. Une dizaine de personnes aux mains brûlées par les palets de lacrymos, 3 blessé·es par les grenades de désencerclement, 6 autres par balles en caoutchouc, 2 médics matraqués ou roués de coups, dont l’un avec 6 semaines d’immobilisation pour une rotule fracturée…

Nantes : un photojournaliste touché par un tir de flashball
Twitter – 10 avril.

Rennes : à terre, un syndicaliste de 60 ans frappé par des policiers
20 minutes, le 3 avril.
Vidéo, témoignage. Jeudi 31 mars, lors de la manifestation contre la loi Travail, les affrontements entre opposants et forces de l’ordre ont duré plus de sept heures, sans discontinuer. Douze personnes ont été interpellées pour des jets de projectiles en direction des policiers. Parmi elles, un syndicaliste de 60 ans conteste les faits. Et assure même avoir été victime de violences policières alors qu’il était à terre.

L’IGPN annonce le recensement des violences policières (mais c’est une blague)
Europe 1 avec AFP – 7 avril
Comme beaucoup de photos de victimes de défoulements policiers commencent à circuler sur Internet, l’IGPN réagit et annonce un outil de recension. La blague est donc en trois temps : primo, on apprend qu’il n’y avait aucune statistique de ce genre. Secundo, ne seront comptabilisées que les personnes comptabilisant 20 jours d’ITT et plus (un poignet cassé et un tympan percé peuvent ne valoir que 3 jours d’ITT souligne une juriste dans l’article). Tertio, le but est de légitimer les violences policières en montrant qu’elles sont légitimes.

Strasbourg : des matraques et du gaz pour les jeunes en lutte
La Feuille de Chou, le 17 mars.
Vidéo, photos et témoignages du matraquage et gazage des manifestant·es.

PNG - 686.9 ko

Mise à jour du mardi 12 avril

Paris, le 9 avril : douze points de suture après un coup de matraque
https://twitter.com/mili__paris/status/719631081096507393

Paris, 9 avril : témoignage audio d’un blessé par flashball au visage
Mediapart – 11 avril
« J’ai cru que c’était un bout de grenade qui m’avait touché, après j’ai touché mon visage j’avais du sang je ne voyais plus de mon oeil droit. »

JPEG - 50.6 ko
Un manifestant touché par un tir de flashball à Paris le 9 avril

Paris : Le retour des “voltigeurs”
Paris Luttes Info – 6 avril
Témoignage. Des brigades de police à moto ont été aperçues rue de Reuilly au moment de la répression de la manifestation lycéenne du 5 avril. C’est le retour des “voltigeurs” de triste mémoire…

Trente ans après la mort de Malik Oussekine, les voltigeurs sont de retour à Toulouse.
IAATA – 7 avril. Témoignage.

Brassards sur le bras, le motard de devant conduit, celui de derrière a la gazeuse dans une main, le doigt sur la détente, et la matraque dans l’autre. Ils nous pourchassent pendant une demi-heure en donnant des coups d’accélérateurs et en frappant les gens sur la tête, le dos, avec leur matraque. Ils s’acharnent sur les gens seuls, malgré les cris, et parviennent à casser des instruments de la batucada en donnant de gros coups de matraque. Nous avons dû nous réfugier dans une cage d’escalier, essouffléEs, traumatiséEs, séparéEs, et pour certainEs en sang.

Bilan du groupe de défense collective suite aux manifs du 31 mars et du 1er avril
Paris Luttes Infos – 5 avril
Communiqué du groupe de défense collective constitué depuis début mars en soutien aux manifestants du mouvement interluttes de Paris.

Paris : « Un policier m’a dit que ça lui faisait plaisir de nous matraquer »
Libération — 5 avril 2016. Presse, récit.
Lycéens et étudiants ont défilé dans la matinée contre la loi travail ce mardi. Une manifestation marquée par quelque 130 interpellations.

JPEG - 110.9 ko
Manifestante blessée par un tir tendu de grenade lacrymo, Rennes, le 9 avril

Ryan lycéen, 15 ans, mis en examen
AG des personnels de la cité scolaire Voltaire, Paris 11e, 3 avril 2016. Témoignage, appel.

Après avoir passé la journée en garde à vue au commissariat et la nuit au dépôt au Palais de Justice, notre élève est mis en examen le samedi 2 avril et sera jugé dans quelques mois pour “dégradation volontaire de bien matériel par incendie pouvant potentiellement engendrer un danger pour autrui”, passible de 10 ans de prison et 75000 euros d’amende.

A Rennes, un syndicaliste frappé à terre par des policiers
Libération – 3 avril 2016. Presse, récit.
Un homme de 60 ans envisage de porter plainte pour violences policières après les manifestations contre la loi travail jeudi à Rennes qui avaient tourné à l’affrontement avec les forces de l’ordre.

Paris : compte-rendu subjectif d’un médic’ sur la manifestation du jeudi 31 mars
Paris Luttes Info – 2 avril. Témoignage.

Il ne s’agit pas ici pour moi de faire un compte-rendu de la manifestation, mais simplement de rédiger un récit des interventions médicales que j’ai pu faire, et d’en profiter au passage pour donner quelques conseils. (…)
Pendant que je m’occupe de lui, un jeune homme se poste à côté de moi, sans rien dire. Je ne le perçois qu’après m’être occupé du pied du précédent. Je lève les yeux : la pommette gauche du visage est en sang, extrêmement gonflée et totalement bleu-violacé. L’espace de quelques secondes, le temps de comprendre, je crains d’être face à une lésion oculaire. Heureusement, la balle de flashball est passée 1 cm en-dessous, ce qui n’enlève rien à l’impressionnante blessure. « J’ai pas un truc ici ? » me demande-t-il, naïvement.

Lille : Témoignage de Florent, arrêté brutalement par la police le 31 mars
Collectif OEIL – Our Eye Is Life – 1er avril. Témoignage, photos, Lille
Florent, un manifestant arrêté sans ménagement et avec violence le 31 mars témoigne au-près du photographe qui a pris en photo la scène.

JPEG - 14.7 ko
Lycéen blessé par la police le 31 mars à Lyon

Lyon : « 2 jours d’ITT, les flics m’ont amoché le 31 mars »
Révolution permanente – 1er avril

À la suite de la manifestation partant de la Manufacture des Tabacs jusqu’à la Place Bellecour, une occupation de place a été décidée par le collectif assemblée de Lyon. L’après-midi avait été marqué par une utilisation massive de gaz lacrymogène et de canons à eau sur la foule, ainsi que de violentes arrestations de manifestants.

#témoignage #Lyon

Tours : retour sur le rassemblement de soutien aux étudiants convoqués au commissariat
La Rotative – 4 avril 2016
Le 1er avril, trois étudiants étaient convoqués au commissariat central de Tours suite à l’action menée contre le MEDEF d’Indre-et-Loire dans le cadre de la lutte contre la loi Travail.
#Témoignage #Tours

Rennes : tabassage de manifestants à coups de pied et de matraques
Révolution permanente – 31 mars. Vidéo.

Rennes en état de siège. Alors que plusieurs groupes de manifestants tentent toujours de rejoindre le centre-ville, une vidéo publiée sur twitter montre clairement la charge des CRS qui n’hésitent pas à tabasser les manifestants tombés à terre, à coup de pieds et à coups de matraque.

Paris : récit d’une arrestation, le 24 mars à Montparnasse
Paris Luttes Info – 30 mars. Témoignage.

Troisième journée de mobilisation contre la loi El Khomri, le jeudi 24 mars était plutôt agité. Peu avant le départ de la manifestation prévue à Montparnasse l’après-midi, des policiers en civil, infiltrés dans la manifestation, ont procédé à plusieurs arrestations. Récit de l’arrestation et de ses suites.

Paris : « Des enfants chassés comme des animaux »
Libération — 30 mars 2016. Presse, récit.
Des témoins racontent les violences contre les élèves du lycée Bergson à Paris.

Blessé de Nantes : la police des polices saisie
Ouest-France – 24 mars. Témoignage, vidéo.
Un homme de 32 ans a été blessé à la tête par plusieurs coups de matraque lors de la manifestation du 24 mars à Nantes. Des riverains ont filmé la scène.

Paris : témoignage d’une habitante du 19e sur les violences policières
Paris Luttes Info – 28 mars 2016. Témoignage.
« Non, l’élève victime de violences policières rendu tristement célèbre par la vidéo qui a circulé ce jeudi 24/03/16 sur les réseaux sociaux et dans les médias ne constitue pas un cas isolé. »

Paris, lycée Bergson : « La violence policière était totalement déroutante »
L’Humanité – vendredi, 25 mars 2016.
Les camarades du jeune lycéen frappé à Bergson par des policiers, lors du blocus de cet établissement parisien, témoignent de l’incroyable brutalité de cette intervention.

Paris : ce qu’il s’est passé à Bergson ce jeudi 24
Paris Luttes Info – 24 mars 2016. Témoignage.
Ce 24 mars, comme la semaine passée, la police a agi (ou cru agir) en toute impunité. Provocations, arrestations, violences, intimidations. Ils y sont allés fort. Manque de chance, quelques images tournent. Ici le récit de la matinée…

Paris : l’évacuation brutale de l’université de Tolbiac
Paris-luttes.info– 21 mars 2016. Vidéo.
Ce jeudi 17 mars, plusieurs dizaines d’étudiants s’étaient réunis pour une assemblée générale de protestation contre la loi El Khomri. En fin d’après-midi, les CRS ont violemment évacué l’université et ses abords.

A Lyon, la police attaque la manifestation contre la loi travail
Rebellyon – 11 mars 2016.
Vidéo de l’attaque de la police et de la résistance des manifestants le 9 mars à Lyon.


VOIR AUSSI

Violences sur mineurs : des témoignages accablent un groupe de policiers parisiens
Mediapart – 16 avril

De nombreux témoignages dont Mediapart a pris connaissance viennent étayer la plainte déposée au mois de décembre par 18 adolescents contre des policiers du XIIe arrondissement de Paris. Les accusations sont très graves, mais les policiers ont été maintenus à leur poste.

Le contrôle des désordres gérables
Paris Luttes Info – 21 mars
Analyse de l’Etat sécuritaire et de la manière dont il s’est construit et institutionnalisé depuis les guerres d’Indochine et d’Algérie.

Violences policières en France : une radiographie accablante
L’Obs – Par Agathe Ranc – 14 mars 2016
L’Acat, une association chrétienne, dénonce dans un rapport le lourd bilan humain des violences policières et l’impunité dont semblent bénéficier les forces de l’ordre.

Violences policières en France : les six infos qui frappent fort
CFPJ promotion 69 – 2015
Une enquête réalisée par quinze étudiants du Centre de Formation des Journalistes, à partir de 168 cas recensés par les médias entre 2005 et mars 2015.