Vies volées / A toutes les victimes

banner_vies_voleeshttp://atouteslesvictimes.samizdat.net/

N’ayons pas peur de dire que nous vivons dans un état policier dont nous sommes tous victimes, à différents niveaux.  Sous surveillance, dans le danger de se faire contrôler à n’importe quel moment.

Parce que les policiers peuvent arrêter n’importe qui sous n’importe quel prétexte, nous violenter, nous humilier et parfois des personnes sont tuées.

Ils possèdent tous les moyens et méthodes pour nous conduire à la mort. Aucune pour nous rassurer.

Nous ne nous sentons pas en sécurité dans nos quartiers à cause de ces hommes-là. Autant pour l’avenir de tous que pour la mémoire de leurs victimes ; nous nous devons de continuer à les dénoncer. Tenter de s’organiser, si ce n’est pas pour les contrer, pour se protéger au maximum.

Une de nos premières revendications est de remettre en cause l’impunité dont bénéficient les fonctionnaires de police. Cela n’est pas acceptable tout comme les méthodes et les armes utilisées. De plus, leur violence est constamment légitimée par les médias et les politiques qui accablent les personnes que la police a face à elle. A chaque meurtre commis par la police, les médias présenteront l’affaire en plaidant que la police avait en face d’elle un forcené, un malfrat, en gros quelqu’un de nuisible, laissant penser à l’opinion publique que la police a bien fait ou n’avait pas le choix !

Nous nous devons de rétablir la vérité.

La peine de mort a été abolie mais notre vie reste à la merci de ces mercenaires de l’état. Que cela soit face à la police, à la justice et à la prison. Le citoyen lambda et plus particulièrement les pauvres, tout comme les jeunes (spécialement ceux des quartiers), les immigrés, les contestataires… sont soumis au libre arbitre des uns et des autres à qui la loi permet de juger et détruire les vies.

Pourquoi ces hommes-là seraient au-dessus de nous  ?

Pourquoi n’est-il pas permis de remettre en question leurs paroles alors que l’histoire a maintes fois prouvé que lorsque des hommes se sentent supérieurs aux autres cela les conduit au pire ?

Soucieux de notre avenir dans cet état, dans ce système ; dans la peur  permanente que le nombre de  victimes s’agrandissent, nous ne pouvons rester sous silence.

Nous aimerions réunir le maximum de ressources si ce n’est pas pour nous défendre au moins pour prévenir et protéger. Ainsi que « pousser » à se rassembler par quartier pour agir nous-même sur notre espace ( notre quartier )  ne pas nous laisser déresponsabiliser et robotiser ; garder toujours des liens ou en tisser en permanence pour ne pas accepter le repli communautaire que cherche à faire l’état dans sa bien célèbre logique du « diviser pour mieux régner. »

Face à cet état qui nous fait la guerre, nous nous devons d’être solidaires et de nous protéger les uns les autres.

Nous souhaitons que le plus grand nombre se décide à agir pour ne plus laisser aucune de nos vies entre leurs mains. Sans plus jamais se laisser manipuler et récupérer par aucun syndicat, ni parti, ni association parce que nous n’avons besoin d’aucune étiquette, et que cela est un facteur de division dont nous n’avons pas besoin.

Il n’y a qu’un peuple, des opprimés, leurs oppresseurs et ceux qui collaborent.

Surveillons la police autant qu’elle nous surveille !

L’origine du site

Ce site était principalement consacré aux victimes de la répression. Ouvert à la suite des révoltes qui avaient eu lieu après que 2 jeunes soient morts à cause de la police*. Le site étant inactif depuis un moment, il est repris et sa thématique s’élargit.

En effet, il nous semble qu’il manque un site retraçant tous les meurtres et agressions commis par la police, relayant des informations et des témoignages.

Le site ne perdra donc pas sa vocation première mais les thématiques seront désormais plus larges.

Surtout, nous tenterons de parler de toutes les victimes de l’état et/ou de sa police pour ne pas laisser les blessures et les morts dans l’oubli et pour retracer leur vérité ainsi que la façon dont ils ont été blessés ou tués.

Ce site aura donc pour vocation d’informer, de prévenir, pour sur la longueur tenter de s’organiser; se protéger les uns les autres contre l’état.

Un espace sera désormais consacré aux témoignages des familles, témoins ou victimes de violences policières.

Cet espace sera ouvert à tous. Pour la crédibilité des faits et pour ne pas permettre à l’état ou quiconque de discréditer ce que nous dénonçons, nous demandons à toutes les personnes qui apporteront un témoignage d’être le plus précis possible et d’amener autant de « faits vérifiés et vérifiables » que possible. Joignez des photos ou des vidéos. ( BIENTOT UN CONTACT MAIL POUR NOUS ENVOYER VOS TEMOIGNAGES et autres )

Pour la plupart des personnes la  « vérité » est relayée par la presse mais nous savons très bien qu’elle ne révèle qu’une infime partie, quand elle n’est pas mensongère.

Ce site est un  « devoir de mémoire » envers nos frères et sœurs disparus injustement et pour toutes les familles ou « victimes » qui souffrent en silence.

Le site contient :

– Un recensement des personnes tuées par la police.
– Un recensement des personnes bléssées par la police.
– Un recensement des personnes mortes en prison.
– Des conseils juridiques.
– Des informations sur la police (armes, méthodes, photos, vidéos).
– La liste des caméras de surveillance sur le territoire national.
– Recensement des vidéos et photos témoignant des agissements de la police.
– Des liens vers les collectifs luttant contre la répression, contre les violences policières, etc.
– Des articles, livres et des témoignages autour des agissements de la police.
– Des réflexions autour de nos moyens d’actions, de protections et de défense.

EN 2012, C’EST UN MORT TOUS LES 15 JOURS PAR L’ACTION DE LA POLICE : ETOUFFES, NOYES, ABATTUS, ELECTROCUTES, MIS EN DANGER DANS LA CIRCULATION ROUTIERE PAR DES COURSES-POURSUITES.
 

REJOIGNEZ-NOUS POUR RETABLIR LA VERITE SUR CES HOMICIDES VOLONTAIRES EN BANDE ORGANISEE COMMIS PAR DES PERSONNES DEPOSITAIRES DE L’AUTORITE PUBLIQUE

Contact :
 
viesvolees@gmail.fr  
lalibrelucha@gmail.fr